FUKUSHIMA, VOUS AVEZ DIT DILUTION ?

Chaques jour, c'est 300 tonnes d'eau très hautement radioactif que les ruine de Fukushima rejette dans l'océan ajoutant de jours en jours une concentration radioactive de plus en plus élevé dans l'océan.   Si la dilution à beaucoup été mis en avant pour nous dire que une fois au large du Japon cette contamination finirait par être inoffensive, de récente découverte on démontrer qu'on avait repêcher des poisson avec un taux de césium 137 issu de Fukushima dépassant 200 fois les normes limites. 


Une fois les isotopes radioactifs absorbés par un poissons, la dilution n'existe plus, les poissons migrateurs tel que les thon qui sont au large de Fukushima et qui peuvent être très gravement contaminé peuvent en quelque moi migré au large des côtes américains où ils risque de finir dans nos assiette. En une seul de leurs vie,les thons sont capables de retourner plusieurs fois, au Japon pour réabsorber des isotopes radioactifs et donc devenir de plus en plus radioactif,  on est donc là, devant une accumulation, non devant une dilution. Tout au long d'une vie un poisson peut devenir de plus en plus radioactif à force d'ingéré des isotopes.  En 2012 déjà des isotopes de Fukushima, avaient été retrouvés dans des poissons analysés au hasard au large des USA. Si il est vrai que ces taux étaient faibles, on peut se demander, si dans le cas de Fukushima, il n'est pas très hasardeux, de prétendrequ'il, n'ya aucun risque, surtout que c'est pas en analysant quelques lots de poissons, qu'il n'est pas dit, que le lot d'à côté qui n'aurait pas eu la chance d'être analysé,  serait pas peut être,  très gravement contaminé. 



"Les substances radioactives s’accumulent dans le corps de l’homme et provoquent des maladies qui détruisent progressivement l'organisme. A cause des fuites radioactives dans la mer, c’est le premier maillon de la chaîne alimentaire - les organismes marins et les plantes aquatiques – qui sont contaminés par la radioactivité. Les fuites radioactives contaminent immédiatement le premier maillon de la chaîne alimentaire – les organismes et les plantes aquatiques simples.


Maxime Chingarkine, vice-président du Comité de la Douma d’Etat pour les ressources naturelles nous explique que: 

« Globalement, on peut dire qu’une cellule de mollusque est générée à partir d’algues. Et une dizaine de cellules de mollusque qui ont accumulé de la radioactivité à partir d'algues se transforment en cellule de poisson. L’homme consomme ce poisson radioactif, en ingérant la substance radioactive concentrée dans plusieurs tonnes de poisson. Ainsi, en avançant dans la chaîne alimentaire, le taux de radioactivité augmente »" Lien





commentaires sur la page FB du site