France, vers une dictature nucléaire ? Greenpeace emprisonné pour 5 ans pour avoir suspendu des banderoles ?

Le 14.01.2014: 29 militants de Greenpeace ont été jugés pour avoir voulu démontrer le risque terroriste et réclamer la fermeture, d'une des centrale les plus dangereuses d'Europe. En s'introduisant dans le site de la centrale nucléaire du Tricastin, coupé un grillage et suspendu quelques banderoles sur la centrale, ils encouraient une bien lourde peine de cinq ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amendes. S'il est clair que l'intrusion d'un site dangereux tel qu'un site un nucléaire, est un acte qui sera toujours interdit et donc forcément sanctionné par la loi, je m'étonne en ce jour d'apprendre que selon d'EDF, ces quelques personnes auraient fait plus de 10 000 € de dégâts ! ( mais peut-on vraiment le croire ? ) Si le bute des militants n'était pas de saccager, encore moins de vandalisé la centrale, mais juste de réclamer sa fermeture... cela fait bien beaucoup de dégâts pour peu de choses penseront beaucoup d'autres gents, un peu normal, n'est-ce pas ?   Certains ce sont même déjà posée cette même question sur les réseaux sociaux à savoir, si les accusations d'EDF était véritablement fondé et s'ils n'auraient pas été inventé de toute pièce, dans le seul bute d'inculper les militants. La question reste qu'une question bien sûre, mais dans le cas inverse, s'il est vrai que tant de dégâts ont été infligés à la centrale, ne somme nous pas là devant la preuve flagrante de la fragilité extrême de la centrale ? Mais alors ? Dans ce cas, par qu'elle magie, EDF prétend que Greenpeace n'a nullement démontré le danger d'actes terroriste, on se le demande, bien sûre, il aurait été nettement plus facile de le croire, si ils n'avaient fait aucun dégât. 


Évidemment,  certains ne peuvent s'empêcher d'imaginer ce qu'aurait été,  cette intrusion, si elle avait été commandité, par des kamikazes armés prêt à mourir pour faire un attentat.   Alors finalement, museler Greenpeace à coup de procès pour dissuader Greenpeace a rester sage à l'avenir et à perdre ses pouvoir de faire des actes à fort pouvoir médiatique, pour ne surtout pas réveiller l'histoire de la centrale et réveiller la colère du peuple, est peut-être finalement le seul objectif de ces accusations non ?   Si à ce jour cette affaire n'a pas fait grand bruit et que les militant Greenpeace ont été dépeint par la justice comme de vulgaire "agresseur de centrales" on ne parle pas du tout de   la centrale et de l'énorme responsabilité d'EDF et d'AREVA face au passé déplorable du site.  


En effet, la liste des incident et des fuite de produite radioactif dans la nature est interminable puisque en ce jour, depuis sa construction, plus de 1000 incidents n'ont cesser de se produire et ce ne sont de loin pas que de petite anomalies comme vous pourrez vite vous en rendre compte ici. 


Ce lien ne nous parle que de quelque fuite de produit hautement dangereux et on s'aperçoit qu'à mainte reprise des éléments radioactif on contaminé la nappe phréatique, don même l'eau du robinet. et alors, que l'entreprise brasse des milliards, 


donc bien sûre si des gens de la population on bu cette eau, ils on très probablement été également contaminé. Si ce n'est qu'un incident parmi d'innombrables autre incident qui devrait en temps normal être appeler largement "Accident" On s'aperçois surtout que ce procès est peut être un bon moyen d'oublié l'énorme responsabilité d'EDF et de se rappeler qu'à part quelque rare procès fait à la compagnie, EDF, reste pratiquement intouchable jusqu'ici et également impunis.  Alors peut être que le procès de ces militant est exagéré, parce qu'en réalité EDF sait bien que tout cela pourrais leurs posé beaucoup de problème. On fait beaucoup de bruit autour de cette inculpation, qui  est peu de choses, mais en attendant EDF reste intouchable ou presque et personne ne parle de faire un procès à EDF. En attendant, c'est une des centrale des plus dangereuse d'Europe qui reste  en pleine activité, comme si rien ni personne ne pouvais réclamer sa fermeture. 


De même il y à peine quelques mois (23.10.2013), à cause d'une tempête,  cette même centrale a failli exploser et  est passée à un doigt de la fusion de ses réacteurs lien 


http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post%2F2013%2F10%2F24%2FTricastin-%3A-arr%C3%AAt-en-urgence-du-r%C3%A9acteur-num%C3%A9ro-2-engorg%C3%A9-par-les-boues



A ce passé déplorable, et aux futur risque d'accident vu l'extrême et intolérable risque qu'EDF fait porter au peuple français et au reste du monde on comprend donc que ces militant sont bien autre choses que des agresseurs, et qu'au lieux qu'ils soit entendu est remercier pour cette action d'alerte, ils sont menacer aujourd'hui d'emprisonnement. 


Souvenez-vous, il y a quelques mois, des militants Greenpeace étaient menacés de 15 ans d'emprisonnement pour avoir manifesté sur une plate-forme pétrolière en Russie... lien 


http://www.finances.net/infos/actions/Russie--les-trente-militants-de-Greenpeace-inculp%C3%A9s-de-piraterie-comit%C3%A9-denqu%C3%AAte-677794


"Aurions nous cru que le même genre de condamnation pouvait être possible en France ? 


Pourtant cela se passe actuellement en France exactement comme en Russie, sans que je vois un seul article de presse qui semble s'indigner à sa juste façon ! Tout semble là comme si ce jugement était parfaitement normal, tout semble pensé pour nous endormir...comme si ces manifestant n'était que de vulgaire agresseurs."





http://mobile.lemonde.fr/planete/article/2013/07/17/nucleaire-les-militants-de-greenpeace-poursuivis-pour-violation-de-domicile_3449098_3244.html



http://m.leparisien.fr/societe/nucleaire-proces-des-29-militants-de-greenpeace-entres-au-tricastin-14-01-2014-3492867.php#xtor=AD-32280599


commentaires sur la page FB du site 


Oliver Starc